Vous avez froid ?

A Saint-Pétersbourg ils gèlent
Cette semaine, en cette ville, les températures stagnent sous la barre des -18°.
Dans nos contrées dès que le thermomètre affiche des valeurs négatives, les autorités ouvrent des refuges pour accueillir les sans-abris.
En Russie rien de telle. A Saint-Pétersbourg seules les trois tentes de Nochlechka apportent un refuge. D’hiver en hiver rien ne change malgré les centaines de morts fauchés par le froid. Voir le reportage de France 2

Une survie aléatoire
Ce froid, le vent, l’humidité rendent aléatoire la survie de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants.
A Saint-Pétersbourg, ils sont plus de soixante milles sans-abris exposés à des conditions climatiques létales.
L’hiver fauche de très nombreuses vies, d’autres souffrent de graves gelures, certains sont amputés sans anesthésie aucune.

NON A LA MORT BLANCHE
SAUVONS-LES DU FROID
SOUTENONS LES TENTES DE LA SURVIE

Grâce à votre entraide, chaque nuit, les 3 tentes de Nochlechka protègent 180 personnes. Elles y sont en sécurité, elles reçoivent de la nourriture, des soins, de la chaleur humaine.

MERCI DE VOTRE GENEREUSE SOLIDARITE, ELLE SAUVE DES VIES.

Sensibilisez votre entourage, diffusez cet appel, imprimez le PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *