Romanovitch mon guide

Romanovitch Rasner, 65 ans, n’est pas un guide comme les autres, ancien sans-abris il connait le Triangle d’Or de Saint-Pétersbourg comme nul autre, il y a survécu plus de six ans comme sans-papier sans-abri.

Aujourd’hui, Romanovitch est le guide attitré de “VKontakte” la page de Svetlana Pavlovna. Elle a créé pour lui, le “Walking with Rasner tour” et près de 5’500 visiteurs ont découvert les charmes de l’ancienne ville impériale en compagnie de Romanovitch.
Viatcheslav Romanovitch nous raconte comment de professeur de géographie il a passé à sans-papier sans-abris et se retrouve aujourd’hui guide touristique.

J’ai tout perdu
Il y a huit ans, j’ai été expulsé de mon appartement du 8 Krasnoarmeyskaya, par un agent immobilier véreux qui s’est avéré être un voisin dans la cour. Il a falsifié ma signature de copropriétaire de l’appartement (chacun d’entre nous avait la moitié de la surface habitable). En juin 2010, mon copropriétaire, visiblement de mèche, m’a conseillé vivement de quitter l’appartement pour des raisons de sécurité. Je n’ai pas hésité, même pas protesté, je connais leur méthodes violentes. J’étais professeur de géographie et de biologie et en quelques minutes, je me suis retrouvé sans logis et j’ai tout perdu.

Vous n’êtes plus rien
Heureusement, c’était l’été. Mais ces six hivers ont été terribles. Je me demande comment je suis encore vivant.
Un soir près de la station de métro Obukhovo, j’ai entendu parler d’un abri chauffé, celui de Nochlechka. Ils m’ont recueilli et sauvé.
Chaque année, des milliers de personnes se tournent vers Nochlechka. Ce sont des gens très différents, les uns des autres. Dans une situation où vous n’avez nulle part où vivre, passer la nuit, sans assistance sans amis, sans parents, sans Nochlechka vous ne seriez probablement rien.

Un guide pas comme les autres
Mon idée de devenir guide m’est venue alors que je faisais la manche à la station de métro Gorkovskaya. J’ai observé un guide entouré de touristes et remarqué que les visiteurs aimaient apprendre des histoires sur la ville.
Une fois retrouver des papiers d’identité j’ai suivi quelques cours pour y arriver.
Aujourd’hui je suis même jury du concours de la ville « Le meilleur jeune guide de l’année ». Mais jamais je n’ai avoué aux participants m’ont passé de sans-papier-sans-abris.

Soutenez Nochlechka vous sauvez des vies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *