Les Tentes de la Survie

Pour les oubliés de l’administration, la survie n’est pas un vain mot. Chaque hiver, de très nombreux sans-logis périssent, d’autres sont gravement meurtris par les intempéries, gangrène, amputation, bronchopneumonie.
En vain
Face à cette réalité meurtrière, Nochlechka a, dès l’année 2007, interpellé les autorités étatiques et ecclésiastiques afin que des gens ne meurent plus de froid dans les rues pétersbourgeoises. Sans succès.
Non à la mort blanche
De ce fait, en 2007  elle a acheté une tente chauffante de l’armée d’environ 60 mètres2 capable d’accueillir jusqu’à 80 personnes.
Depuis un deuxième chapiteau a vu le jour, et chaque hiver, les Tentes de la Survie offrent chaque nuit un repas chaud, un lit, des habits adéquats au climat et une visite sanitaire.

Merci de soutenir les Tentes de la Survie