Les Enfants abandonnés

A la chute du régime communisme, le phénomène d’abandons d’enfants par leurs parents est devenu massif.

Il est à l’origine du grave problème rencontré aujourd’hui par cette génération d’orphelins. En effet, selon les données du Département de l’Education Russe, environ 60 % des jeunes gens issus des orphelinats n’ont pas de logement.

Le rapport de l’organisation internationale “Human Rights Watch” relève qu’en Russie environ 15’000 adolescents de 18 ans, parfois plus jeunes, sortent chaque année des institutions spécialisées (orphelinats, internats, maison d’enfants).

Au cours de la première année qui suit leur sortie, quelques 3’000 jeunes (20%) deviennent des « bomzh », des SDF, 5’000 (30 %) passent devant la justice et 1’500 (10%) se suicident.

A Saint-Pétersbourg, 10’000 enfants végètent dans la rue et près de 3’000 d’entre eux seraient atteints du sida.