La Santé

Un des domaines où le citoyen russe sans-papiers, sans-abris est particulièrement discriminé est celui de la santé.

En effet du fait de l’absence de justificatif administratif, la Propiska, cette personne n’a pas accès aux divers soins et même aux urgences. Malgré quelques avancées législatives en faveurs de ces citoyens laissés pour compte, la situation reste fort critique. Par exemple en hiver, les gelures demandent des traitements longs et coûteux.

En conséquence, les hôpitaux préfèrent y renoncer et appliquent un pansement de fortune, distribuent quelques médicaments et renvoient ces patients à la rue et à ses aléas climatiques.

Ces terribles lacunes ont été et sont encore un des chevaux de bataille de Nochlechka qui peut s’enorgueillir de quelques succès.

Nous vous recommandons tout spécialement le cas Vitali

Consultez aussi archives santé