La rue c’est très dur

Oui on m’a roulée, volé mon appartement et je me suis retrouvée à la rue.

Poursuivant nos rencontres à la blanchisserie de Nochlechka, Marina nous raconte son destin alors que son linge tourne dans la machine à laver.
Rappelons que le 22 novembre 2016 Nochlechka ouvrait l’unique blanchisserie de Russie accessible aux sans-abris. Un lieu où, avec ses habits propres, le sans logis retrouve de la dignité. Un espace aussi où l’on discute, raconte son existence.

SMS salvateur
C’est par un SMS en provenance de Nochlechka que j’ai su qu’il y avait une blanchisserie pour nous, nous les sans-abris, dit en préambule Marina.
Oui Nochlechka nous a distribué des mobiles et ainsi nous sommes au courant de leurs diverses actions.
Pour laver mon linge avant c’était très difficile, parfois j’utilisais l’eau des canaux mais si la milice nous surprenait, elle emportait les vêtements. Aujourd’hui plus de problème. Et de plus cette blanchisserie est un bon endroit, au chaud, où nous pouvons même boire du thé en toute tranquillité.

Escroquée
Dans les années 90,  à la chute du régime il est courant de se faire escroquer, jeter à la rue. (privatisation des appartements collectifs). Aujourd’hui encore les escroqueries immobilières sont monnaies courantes. Les locataires seuls, âgés, avec peu de relation sont des cibles privilégiées.

Les orphelins aussi n’y échappent pas. 24% de sans-papiers le sont du fait de ce type de fraude. Et une fois que le logement est perdu, la personne devient un citoyen de l’ombre sans plus aucun droit administratif.

La rue comme domicile fixe
J’ai un mari avec qui nous partageons la rue comme domicile fixe et depuis longtemps. On était concierges. Là aussi on nous a trompés jamais reçu de salaire, nous sommes partis. On a laissé nos affaires chez des ami, parfois on y loge aussi, on les paye en vodka bon marché.
Nous sommes tous les deux des Pétersbourgeois pure souche.
Nous sommes des gens du peuple, simples. C’est peut-être pour cela qu’il a été facile de nous tromper et que nous n’avons pu nous défendre.
Mais aujourd’hui on nous a dit que Nochlechka aller essayer de récupérer nos identités.
Avec des papiers cela sera plus facile de prendre un nouveau départ, survivre dans la rue c’est très, très dur.

Soutenez Nochlechka, sauvez des vies.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *